• par (Libraire)
    23 avril 2020

    "Je suis analphabète dans ma langue maternelle"

    (Petite précision : pendant ce confinement, si j'arrive très bien à lire, j'ai en revanche plus de mal à fixer mes pensées par écrit. Alors juste quelques mots, un peu décousus j'en conviens, pour des livres que j'ai lu et aimé !).

    Journaliste au Monde, Nabil Wakim, né au Liban, mène l’enquête: pourquoi n'arrive-t-il pas à parler arabe, sa langue maternelle ? Pourquoi, alors qu'elle est la deuxième langue la plus parlée du pays, elle n'est enseignée que dans 3 % des collèges et des lycées ?

    Un livre qui décrit le malaise que l'on peut éprouver, en France, à parler sa propre langue quand il s'agit de l'arabe. Et qui s'efforce de saisir les raisons politiques pour lesquelles l'arabe serait "une langue un peu honteuse, une langue qui montre davantage le fait que tu n'es pas bien intégré, plutôt que la richesse d'une double culture".

    Un autre livre passionnant, et très instructif, sur le sujet : "Je n’ai plus osé ouvrir la bouche… Témoignages de glottophobie vécue et moyens de se défendre" des sociolinguistes Philippe Blanchet, Stéphanie Clerc Conan.