• 14 octobre 2015

    La musique n’adoucit pas toujours les mœurs

    Après une enfance à Brooklyn, Carlotta Delmont a connu une fulgurante carrière de diva soprano sur les plus prestigieuses scènes d’opéras de la planète. Cette incroyable réussite a un prix : une totale dévotion à son art et une vie de femme peu épanouie malgré l’affection de son vieux compagnon et manager. Or comme les héroïnes à qui elle redonne vie chaque soir, la cantatrice est une grande amoureuse qui ne vibre que par la passion. A l’issue d’un récital parisien, elle disparaît. On pense tout d’abord à une fuite avec son amant mais il n’en est rien… L’auteur de ce joli roman, Fanny Chiarello, emprunte tour à tour diverses formes littéraires - pièce de théâtre, lettres, extraits d’articles de presse ou de journal intime- pour reconstituer les causes et conséquences de cette brève incartade vers la liberté que la diva paiera cher. Il faut dire aussi que l’action se situe en 1927… mais serait-ce différent aujourd’hui ? Quel prix à payer pour la gloire ? Un roman touchant et sensible à lire accompagné de la bande son de l’inoubliable Maria Callas.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u