Conseils de lecture

Trencadis

Deyns, Caroline

Quidam Édition

par (Libraire)
29 août 2020

Sublimation

Pourquoi lire la biographie romancée d'une artiste? Pour découvrir la vie d'une femme extraordinaire, qu'on résume, au mieux et c'est bien dommage, à ses Nanas monumentales. Pour comprendre comment l'art est à la fois un moyen de se reconstruire et un formidable outil d'expression de sa pensée. Mais aussi parce que Caroline Deyns propose avec Trencadis un roman singulier dans la forme. Elle joue avec des citations et la typographie, alterne les voix et les points de vue et, grâce à une écriture entrainante, crée une mosaïque, un trencadis, du nom de cette technique utilisée notamment par Gaudí et Nikki de Saint Phalle, qui rend à merveille ce qu'est son héroïne : une somme d'éclats, de couleurs, de formes et de creux.


17,00
par (Libraire)
7 mai 2020

Faut-il se ressembler pour s'assembler ? La question est évidemment rhétorique, et pourtant, pas si simple et innocente qu'elle en a l'air. Socio-anthropologue, Nicole Lapierre travaille depuis longtemps sur les questions liées à l'identité, à la mémoire, aux minorités. Dans cet essai, elle analyse la façon dont, en France, se sont construites les politiques d'accueil et de rejet, d'assimilation et d'intégration. En partant de la famille biologique jusqu'à la famille nationale, sans oublier la question linguistique, elle fait le point sur ce qui nous unit et nous sépare, sans jamais hiérarchiser les différences entre les individus et les communautés dont ils sont issus.
Adepte de la méthode comparatiste, son essai est d'autant plus passionnant (et clair même pour les non-initiés) car il fait appel non seulement à la sociologie et l'anthropologie, mais aussi à l'histoire et au droit.
Le lire est une bouffée d'air frais.


La dame à la camionnette
9,00
par (Libraire)
7 mai 2020

Rien ne destinait le très populaire Alan Bennett à bâtir une relation de vingts ans avec Miss Shepherd, SDF vivant dans un camion garé d'abord devant la porte, ensuite dans l'allée de la maison de l'écrivain. Sous la forme d'un journal-documentaire, le livre raconte presque au jour le jour le quotidien improbable qu'ils finissent, situation oblige, par partager. Avec le style caractéristique de Bennett : sobre, percutant et incroyablement drôle.

Hélas, malgré une œuvre importante, peu nombreux sont ses livres traduits en français (ce qui demeure très mystérieux pour moi).
Raison de plus pour lire les titres disponibles, traduits magnifiquement par Pierre Ménard (dont "La mise à nu des époux Ransome", par exemple, un petit chef d’œuvre d'humour absurde).


Dans le faisceau des vivants
16,50
par (Libraire)
7 mai 2020

Une traductrice qui raconte sa relation avec l'auteur qu'elle traduit, depuis longtemps, livre après livre. Jusqu'à la mort de l'écrivain. Elle écrit leur histoire avec une pudeur et une tendresse infinies, et c'est peut-être ce qui donne autant de force à son récit. Cette retenue qui dit pourtant tellement de choses d'elle, Valérie Zenatti, d'Aharon Appelfeld, de ce qui lie en profondeur une traductrice à son auteur.

" J'aimais me pencher à son oreille pour traduire ces questions si particulières à la France, où la syntaxe fait des triples saltos et des entrechats, où un journaliste pouvait exposer une thèse reliant son œuvre à celle de Bruno Schulz, citer Levinas, envelopper le tout dans une remarque sur la diversité de la littérature israélienne contemporaine. J'aimais le sentir se pencher à son tour à mon oreille pour murmurer, C'est très beau tout ça, très intelligent, mais dis-moi, quelle est précisément la question? "


La brigade de répression du félinisme, ou comment l'homme a voulu vaincre le chat pour sauver l'amour

ou comment l'homme a voulu vaincre le chat pour sauver l'amour

Szabowski-F+Vieillar

La boîte à bulles

14,00
par (Libraire)
5 mai 2020

Who run the world ? Cats !

Une histoire originale, iconoclaste, servie par un dessin efficace.
Imaginer que l'échec du couple hétérosexuel est d'abord le fait des chats est un parti pris osé. Ceci écrit, s'en prendre à la figure animale tutélaire par excellence, la plus populaire de l'Egypte des Pharaons à l'hégémonie d'Internet : le chat ! c'est également un pari osé.
Pari osé, mais pari réussi ! Les auteurs dressent une satire drôle de la société contemporaine à travers cette histoire anodine. Une lecture à plusieurs degrés est une lecture qui marque !