Conseils de lecture

Le nuage et la valse
25,00
par (Libraire)
24 août 2019

Risible mal.

Le seul roman d'un écrivain Tchèque né en 1895. Publié en 1976 au Canada. Tombé dans l'oubli. Autant de raisons de laisser filer ce livre. On pourrait, en outre, penser avoir déjà tout lu sur ce qui s'est passé en Europe en 1939 : Hitler, les invasions, les camps, le quotidien en territoire occupé.
On ne doit pourtant pas passer à côté du chef-d'oeuvre de Ferdinand Peroutka. Il y narre la vie quotidienne de Tchécoslovaques ordinaires en situation extraordinaire, après l'invasion allemande de 1939. Un grand roman non pas tant à cause du sujet qu'en raison du talent d'écriture de l'auteur. On retrouve avec un plaisir immense l'ironie des grands auteurs d'Europe centrale qui, l'air de rien, vous racontent des choses terribles en vous faisant sourire. 568 pages qu'on termine à regret.


La Malédiction de Barcelone
18,00
par (Libraire)
20 mars 2019

Fin des années 2010, suite à la réapparition d'une ancienne photo de groupe sur les réseaux sociaux, un homme raconte ce qu'a représenté un voyage entrepris quarante ans plus tôt à Barcelone pour le jeune homme qu'il était à l'époque, quand il tentait de se construire en fuyant un père trop toxique pour lui et avec lequel aujourd'hui, toujours par la grâce des réseaux sociaux, il entretient une relation aussi distante et réelle que possible. Tout à la fois lettre sensible au père et réflexion douce-amère sur le destin, le dernier roman de Patrick Varetz amène également à se questionner sur ce qu'est la vraie vie à l'heure de l'hyperconnexion.


Chiens

Mark Alizart

Presses universitaires de France

par (Libraire)
17 mai 2018

Maître Chien

Cela pourrait ressembler à une plaisanterie, à un livre léger et n'ayant d'intérêt que pour les amoureux des chiens.
Au contraire, Chiens, de Mark Alizart, propose rien moins qu’une histoire de cet animal sociable qu’est l’homme, depuis la place de son chien.
Quelle bonne idée que Perspectives Critiques (aux PUF) publie une réflexion sur notre condition humaine menée grâce à notre plus fidèle compagnon.
(Et puis on ne peut pas résister à un livre qui contient un index des chiens cités...).


De colère et d'ennui / Paris, chronique de 1832
par (Libraire)
16 mai 2018

Histoire, fiction et vérité

Thomas Bouchet est historien. C’est à dire qu’il consacre ses journées à éplucher des archives et à redonner du sens à des traces de vie.
Il a un jour décidé de se plonger dans l’année 1832. Il aurait pu faire un essai classique de son énorme travail de lecture de toutes les archives qui lui sont tombées sous la main. Il a préféré s’atteler à redonner vie à cette année, à s’appuyer sur ce qu’il avait trouvé et à combler ce qui est perdu, ce qui ne laisse pas de traces.
C’est ainsi que sont nées Lucie, Adélaïde, Émilie et Louise. « De colère et d’ennui. Paris, chronique de 1832 » est le journal d’une année telle qu’elle est révélée par la correspondance ou les écrits intimes de quatre femmes.
Elles n’ont pas réellement existé mais tout ce qu’elles relatent est véridique. Thomas Bouchet, avec énormément de talent, nous donne une belle leçon d’histoire. Il rappelle de façon captivante que l’histoire est aussi bien une méthode rigoureuse qu’un art du récit.

(Au passage, ruez-vous sur « Noms d’oiseaux. L’insulte en politique de la Restauration à nos jours » du même auteur: jubilatoire...)


L'Europe et les géographes arabes du Moyen Age
par (Libraire)
16 mai 2018

Une question de point de vue

Comment le continent européen a-t-il été imaginé et perçu depuis l’autre rive de la Méditerranée?
Jean-Charles Ducène nous propose de mettre nos pas dans ceux des géographes issus du monde musulman et de redécouvrir l’histoire des pays européens grâce à un passionnant changement de point de vue.
Un décentrement du regard sur cette « Grande Terre », étrange mosaïque de peuples, aux pouvoirs politiques mouvants.

Une proposition audacieuse de, CNRS Editions, qui nous rappelle par ailleurs la richesse et la qualité des échanges entre les deux rives de la Mer Méditerranée.