Lire Assia Djebbar

Lire Assia Djebbar

Oui, Assia Djebbar est une femme et elle est Algérienne.

Mais il faut vraiment être abruti.e ou de mauvaise foi pour nier le caractère universel de son œuvre. (Je repense là à cette prof de lettres « françaises » cherchant des femmes à faire lire à ses élèves et répondant avec beaucoup de dédain à ma proposition « enfin, des classiques, des patrimoniales quoi! ». Je lui ai perfidement rappelé que techniquement Assia Djebar était née presque française(🙂) et qu’elle était une Immortelle).

Elle est juste une autrice dont chacun des livres peut toucher celles et ceux qui sont sensibles à la littérature avec un grand L.

Oui, on peut lire ses textes pour comprendre l’Algérie. Oui, on peut se plonger dans ses textes si on s’intéresse à la condition féminine.
Mais on peut aussi la lire si on aime les beaux romans: ceux qui vous remuent et vous secouent, l’air de rien, d’une phrase faussement simple et sur des sujets tout aussi faussement anodins.
On peut la lire si on aime les histoires d’amour ou de guerre, les romans contemporains ou historiques, si on est sensible au sort d’une fillette, d’un couple illégitime ou même d’une langue.

Pour une autre façon d’entrer dans son œuvre, écouter le numéro de Parleuses que l’association Litterature etc... lui a consacré.
https://litterature-etc.com/assia-djebar-1936-2015-par-maissa-bey/