Penser dans l'institution, penser l'institution

L'Homme sans gravité, Jouir à tout prix

Jouir à tout prix

Folio

Rejet du «réel» au profit du «virtuel», banalisation de la violence, perte de légitimité des figures de l'autorité, montée des diverses toxicomanies, attitudes inédites face à la procréation comme face à la mort, nouvelles formes de libertinage, difficultés d'une jeunesse sans perspectives, multiplication spectaculaire des états dépressifs...Il s'opère aujourd'hui une évolution radicale des comportements des individus et de la vie en société, laquelle suscite en retour le désarroi des humains, à commencer par ceux qui font profession d'éduquer, de soigner ou de gouverner leurs semblables. Cette mutation à la fois de la subjectivité et de l'existence collective, Charles Melman l'appelle «la nouvelle économie psychique». Le moteur n'en est plus le désir mais la jouissance.L'homme du début du XXIᵉ siècle est sans boussole, sans lest, affranchi du refoulement, moins citoyen que consommateur, un «homme sans gravité», produit d'une société libérale aujourd'hui triomphante et qui semble n'avoir plus le choix : il est en quelques sorte sommé de jouir.
Entretiens avec Jean-Pierre Lebrun
Postface inédite de l'auteur
Charles Melman, psychiatre et psychanalyste, éditorialiste de la revue Passages, fut l'un des principaux dirigeants de l'École freudienne. Il est le fondateur de l'Association lacanienne internationale.


Avons-nous encore besoin d'un tiers ?

Deux ne constituent pas encore une société au sens propre du terme : pour qu'il y ait rapport social, il faut toujours un troisième, un tiers. Mais que recouvre l'idée de tiers ? Comment interpréter cet « appel au tiers » ? Ce sont à ces questions et au souci de les prendre au sérieux en même temps que de les aborder par leurs différentes facettes (sociale, juridique, psychique, philosophique...) que se sont attelés pendant près de quatre années de travail les auteurs de cet ouvrage. Jean-Pierre Lebrun est psychanalyste à Namur (Belgique). Elisabeth Volckrick est sociologue à Louvain.


UN MONDE SANS LIMITE, suivi de Malaise dans la subjectivation

suivi de Malaise dans la subjectivation

Erès

13,00

Ce qui est opérant dans la cure , Des psychanalystes en débat

Des psychanalystes en débat

Lina Balestriere, Jacqueline Godfrind, Jean-Pierre Lebrun et al.

Erès

23,00

Lina Balestriere, Jacqueline Godfrind, Jean-Pierre Lebrun et Pierre Malengreau sont psychanalystes. Ils exercent en Belgique et appartiennent à des associations psychanalytiques différentes qui ont l'habitude de rester à l'écart l'une de l'autre, voire de s'y maintenir vigoureusement. Pendant sept années, ils se sont risqués à confronter leur abord respectif de l'expérience psychanalytique. Ce livre témoigne de leurs échanges.

Leur débat fut sans ménagements. La vivacité de leurs oppositions ne les a pourtant pas détournés du souci de soutenir l'une des questions les plus cruciales pour la psychanalyse : qu'est-ce qui est opérant dans une cure ?

Au-delà du constat de différences irréductibles autour de questions tant techniques que conceptuelles, leurs préoccupations restent cependant communes, celles de l'inconscient, du transfert, voire même du corps. Ce livre ne prétend pas à l'exhaustivité des points théoriques ou cliniques à discuter. Il a par contre l'ambition de ne pas céder sur l'importance de parler ensemble.