Le colosse de Maroussi
EAN13
9782283027080
Éditeur
Buchet-Chastel
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le colosse de Maroussi

Buchet-Chastel

Littérature étrangère

Indisponible
Le livre

Préface de Yannick Haenel

« J’allais, les yeux bandés, chancelant, hésitant ; j’étais orgueilleux,
arrogant, content de mener la vie fausse et restreinte du citadin. La lumière
de la Grèce m’a ouvert les yeux ; elle a pénétré mes pores et dilaté tout mon
être. »

En 1939, alors que l'Europe bascule dans la guerre, Henry Miller rejoint la
Grèce à l'invitation de son ami Lawrence Durrell. Il n'a pas un sou, ses
livres sont frappés par la censure aux Etats-Unis, et c'est sans doute ce
dépouillement qui lui permet de partir corps et âme à la rencontre de la Grèce
et de celui qui en incarne à ses yeux l’ethos : le conteur, poète et jouisseur
Katsimbalis.

L'auteur

Henry Miller naît en 1891 à Brooklyn. Il exerce plusieurs métiers avant de se
consacrer à l’écriture. En 1920, il épouse June, qui sera sa muse et le
personnage central de plusieurs de ses romans. En 1930, il s’installe pour
quelques années à Paris, où il se lie avec de nombreux peintres et écrivains
et rencontre Anaïs Nin. Il ne retournera aux États-Unis qu’en 1942. Il vit en
Californie, où il mourra en 1980. Des Tropiques à J’suis pas plus con qu’un
autre, de Printemps noir aux trois volumes de « La Crucifixion en rose »,
Miller inaugure une approche inédite de l’écriture qui mêle fiction et
autobiographie, lyrisme et crudité verbale. Décriée, censurée pour obscénité,
son œuvre figure désormais parmi les incontournables de la littérature
américaine au XXe siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.