Orgasme à Moscou
EAN13
9782370551245
ISBN
978-2-37055-124-5
Éditeur
Le Tripode
Date de publication
Collection
Météores
Nombre de pages
240
Dimensions
18 x 13 x 2 cm
Poids
240 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Une parodie de roman d’espionnage écrite en réponse à une commande d’Otto Preminger.
Guerre froide, 1970. La fille du patron de la mafia new yorkaise, Anna Maria Pepperoni, connaît son premier orgasme lors d’un voyage de presse à Moscou. Le responsable ? Sergueï Mandelbaum, fils de rabbin et dissident juif fauché doté d’une étonnante propension à susciter des orgasmes. La mafia met tout en oeuvre pour le faire venir aux États-Unis afin d’épouser Anna Maria, mais le passeur qu’elle a recruté est un dangereux dépeceur sexuel. Les obstacles, et pas seulement diplomatiques, s’accumulent...
Après le succès américain du Nazi et le barbier, le cinéaste Otto Preminger commande
un synopsis à Hilsenrath, qui écrit en six jours Orgasme à Moscou. Dans cette réécriture
déjantée d’OSS 117, l’auteur de Fuck America abandonne toute limite et se livre à une
mémorable surenchère burlesque. Truffé de références à la situation politique de l’époque, le livre, dénué de (presque) tout sérieux, est un divertissement électrique sur fond de guerre froide. À côté de toute une mafia de pacotille, le livre met aussi en scène Brejnev, Nixon, Moshe Dayan et le président du conseil italien, obsédé sexuel (déjà !)
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Edgar Hilsenrath