Lexique des notions linguistiques
EAN13
9782200243234
ISBN
978-2-200-24323-4
Éditeur
Armand Colin
Date de publication
Collection
128
Nombre de pages
127
Dimensions
1 x 1 x 0 cm
Poids
127 g
Langue
français
Code dewey
410.14
Fiches UNIMARC
S'identifier

Lexique des notions linguistiques

De

Dirigé par

Armand Colin

128

Indisponible
INTRODUCTION?>Pensée et parole s'escomptent l'une l'autre. Elles se substituent continuellement l'une à l'autre. Elles sont relais, stimulus l'une pour l'autre. Toute pensée vient des paroles et y retourne, toute parole est née dans les pensées et finit en elles. Il y a entre les hommes et en chacun une incroyable végétation de paroles dont les « pensées » sont la nervure.Maurice Merleau-Ponty, Signes.Pour celui qui s'initie à la discipline, la linguistique est d'abord un problème de mots. Des mots qui échappent en permanence à l'interprétation, soit en raison d'une trop grande technicité et d'une forme qui ne laisse rien apparaître de la valeur, soit parce qu'issus du langage ordinaire, leur trompeuse familiarité semble indiquer une perspective qui se révèle à l'usage erronée.Que signifient les mots classifiance, diathèse, implicature, indexical, méronymie, prédicativité, subduction ? Qu'est-ce qu'un sémème ? En quel sens faut-il entendre des expressions comme désignateur rigide, morphème zéro, référent opaque ? Quel peut être l'emploi des mots saillance ou saturation ?
Il n'y a bien sûr dans ces énigmes sémantiques rien qui soit spécifique à ce domaine de connaissances. La philosophie, la science juridique ou physique, par exemple, sont également productrices d'une technologie lexicale et conceptuelle foisonnante, dont la part d'ombre ne semble pas moins impénétrable au néophyte. L'expérience de l'enseignement linguistique conduit à cette certitude que la difficulté présumée de la discipline, du moins dans sa phase d'initiation, est surtout le fait d'une approche réflexive systématisée de la langue qui intervient trop tardivement dans la formation. La linguistique est ainsi à l'université un éveil au métalangage qui, légitimement, suscite tout à la fois dépit et vocations.Ce lexique a été conçu pour faciliter cette découverte et aider au travail d'information de l'étudiant confronté à une bibliographie abondante et parfois d'accès incommode. Sont réunies environ 200 notions fondamentales, empruntées à des domaines très divers des sciences du langage, et susceptibles de se prêter à de nombreuses applications dans les cursus de langues et de lettres.On a privilégié les notions descriptives, laissant à d'autres ouvrages le soin de présenter les théories et les écoles.Au terme de chaque entrée sont proposés des renvois à certains articles du lexique destinés soit à l'explicitation d'une notion, soit à l'approfondissement d'un domaine. Ce qui permet d'établir, derrière l'ordonnancement alphabétique de l'ouvrage, des regroupements notionnels cohérents. Mais les définitions et les descriptions ont été conçues de manière à former des unités autonomes.Le signe [002] accompagnant un mot indique que la notion se trouve définie dans une autre entrée. Cela concerne les couples de termes : par exemple Position [003Place/position] signifie que le mot Position est défini à l'article Place/position. Cela concerne aussi des mots qui ne font l'objet d'aucune entrée. En ce cas, afin de faciliter le repérage, la première occurrence du terme est suivie d'un astérisque dans l'article qui l'accueille. En outre, figure en fin de volume un index des notions annexes. Le lecteur trouvera à l'article Phonétique les sections de l'Alphabet Phonétique International qui intéressent la description de la langue française.?>A?>Acceptabilité. Les jugements d'acceptabilité portés sur un énoncé ne statuent pas sur la conformité de cet énoncé aux règles régissant la grammaire d'une langue (voir Grammaticalité), ni sur la conformité aux règles de la cohérence sémique (voir Interprétabilité), même si ces types de conformité jouent un rôle important dans la formation du sentiment linguistique, les jugements d'acceptabilité statuent sur l'accessibilité sémantique de l'énoncé en question. Un énoncé acceptable est un énoncé dont le sens est accessible dans les conditions courantes de la communication verbale. La séquence suivante est une « brève » à effet délibérément comique, extraite du quotidien Le Monde (29 janvier 2000) : «Sitôt nommé président de la Cour suprême à la place du haut magistrat Saeed uz Zaman Siddiqui, qui refusait de prêter serment devant le général Pervez Musharraf, nouvel homme fort du Pakistan, le juge Irshad Hassan Khan a prêté serment ». En dépit de sa publication, cet énoncé est susceptible d'être unanimement jugé inacceptable, mais c'est précisément en cela que réside son intérêt. Ni la grammaticalité, ni la cohérence sémique ne sont ici en cause. L'inacceptabilité est provoquée par la longueur excessive du détachement, relativement à la prédication principale, ainsi que par son hétérogénéité actancielle. Mais elle est aussi le fait d'une distorsion informationnelle. Le groupe détaché en tête de phrase présuppose un support référentiellement identifiable, c'est-à-dire présumé accessible, soit parce qu'il en a été question préalablement, soit parce qu'il s'agit d'un référent connu. Or ce support (« le juge Irshad Hassan Khan ») n'a fait l'objet d'aucune mention antécédente, et ne témoigne d'aucune notoriété pour un lecteur français. Dès lors, le prédicat principal, de très faible volume (« a prêté serment »), qui devrait pourtant former la partie de l'énoncé la plus riche en informations, ne semble manifester aucune pertinence informationnelle. Contrairement à la grammaticalité, dont les critères ressortissent à la compétence du sujet, l'acceptabilité est déterminée par des critères qui ressortissent à la performance, comme la capacité d'attention, de mémorisation, de structuration cohérente et cohésive de l'information, etc. Voir Cohésion/cohérence, Compétence/performance, Grammaticalité, Interprétabilité, Interprétation, Pertinence.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Claude Thomasset