Les vivants
EAN13
9782267020892
ISBN
978-2-267-02089-2
Éditeur
Christian Bourgois
Date de publication
Collection
Titres
Nombre de pages
768
Dimensions
18 x 11 x 0 cm
Poids
540 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
850
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Les Vivants est un formidable roman d’aventures qui se déroule dans le Nord-Ouest des Etats-Unis (sur la côte pacifique, juste sous la frontière avec le Canada), entre 1855 et la fin du XIXe siècle, c’est-à-dire pendant la phase de colonisation de cette région jusque là peuplée par les Indiens lummis et noonsacks. A travers une succession d’épisodes comiques ou tragiques et une nuée de personnages hauts en couleurs, Annie Dillard raconte le destin de la petite communauté de Whatcom et recrée l’épopée héroïque de ces pionniers. Elle suit plus particulièrement trois hommes que tout oppose : Clare Fishburn, jeune et ambitieux ; John Ireland, qui voit avec désespoir les socialistes expulser les immigrés chinois ; et Beal Obenchain, un misanthrope qui vit dans une souche de cèdre. De splendides descriptions de la côte sauvage et des forêts environnantes alternent avec des scènes d’actions rondement menées et des dialogues extrêmement vivants. Ermites, chercheurs d’or, explorateurs, marins, entrepreneurs, colons, bûcherons, pauvres et riches peuplent ce roman foisonnant et composent une grande fresque classique qui rappelle la comédie humaine tout en évoquant de manière saisissante le problème des Indiens, celui de l’immigration et la lente destruction d’une région mise en coupe réglée par les capitaines d’industrie de l’époque.

Annie Dillard est née en 1945 à Pittsburgh. Elle a suivi des études de littérature et de creative writing à l’université de Roanoke en Virginie. Elle a épousé son professeur, le poète R.H. Dillard. En 1968, elle obtient un diplôme de littérature après avoir consacré sa thèse au Walden de Thoreau. Au cours des années qui suivent, elle peint et publie des poèmes et des nouvelles. En 1971, réchappant d’une pneumonie qui a failli lui coûter la vie, elle décide de passer du temps au contact de la nature, à Tinker Creek, une région isolée au cœur des montagnes, entourée de forêts et d’animaux. Après un an d’écriture quotidienne intense, coupée du monde, elle publie Pèlerinage à Tinker Creek pour lequel elle obtient le Prix Pulitzer en 1975. Annie Dillard est en effet plus connue pour ses récits de non fiction, notamment Une enfance américaine qui relate son enfance en Pennsylvanie. Elle a également publié des essais, des poèmes, de la critique littéraire et des romans. La nature est toujours au cœur de son travail. Elle a aussi été professeur d’anglais à la Wesleyan University dans le Connecticut. Annie Dillard est actuellement mariée au biographe Robert D. Richardson.

Les Vivants est le premier « vrai » roman d’Annie Dillard, écrit après Pèlerinage à Tinker Creek, Une enfance américaine, et Apprendre à parler à une pierre. Épuisé depuis quelques années, il sera de nouveau disponible au format de poche dans la collection Titres.

« Les Vivants est un livre étonnant, cruel, qui montre les hommes aux prises avec la nature, mais aussi avec la folie qui est en eux, et avec la mort. […] Annie Dillard s’inscrit dans la tradition du roman de la conquête de l’espace, de la force de l’Amérique. Superbe. » Christophe Mercier, Le Point

« On ressort des Vivants en ayant l’impression d’avoir tenu entre les mains un morceau de monde qui n’est ni l’enfer ni le paradis, mais comme il doit être » Denis Gennart, Livres
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Annie Dillard
Plus d'informations sur Brice Matthieussent