L'ordre juridique mafieux - Volume 180, Étude à partir du cas de l'organisation criminelle colombienne des années 1980 et 1990
EAN13
9782247178124
ISBN
978-2-247-17812-4
Éditeur
Dalloz
Date de publication
Collection
Nouvelle Bibliothèque de Thèses
Nombre de pages
678
Dimensions
24 x 15 x 3 cm
Poids
930 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'ordre juridique mafieux - Volume 180

Étude à partir du cas de l'organisation criminelle colombienne des années 1980 et 1990

De

Dalloz

Nouvelle Bibliothèque de Thèses

Offres

Le pluralisme juridique relativise le monopole étatique dans la production normative, en laissant aux autres groupes sociaux la possibilité de créer du droit. La mafia en tant qu'organisation soumise à des règles qui lui sont propres représente un véritable ordre juridique qui entre en contradiction avec la légalité et la structure de tout l'ordre juridique étatique. Il paraît difficile, au premier abord, de considérer la mafia comme un ordre juridique, car elle s'oppose aux critères étatiques et juridiques traditionnels. En effet, les analyses en matière de pluralisme font rarement le lien entre le pluralisme juridique et les systèmes violents, arbitraires et illégaux. Cependant, d'un point de vue sociojuridique, il est possible d'envisager le pluralisme juridique à partir de l'analyse du phénomène mafieux. Cette hypothèse explore la relation entre divers ordres (étatique, mafieux et communautaire) de nature contradictoire et dans un contexte violent. L'organisation criminelle du trafic de drogue en Colombie durant les années 1980 et 1990 sert de base à la réflexion. Cet exemple est riche d'enseignements du fait de l'imbrication des intérêts des narcotrafiquants, de l'État et des classes sociales. Ce travail de recherche explore ainsi la mafia pensée et vécue comme un ordre juridique sui generis à caractère contre-étatique, possédant une force normative sans limites.
S'identifier pour envoyer des commentaires.