Trajectoires
EAN13
9782960199475
ISBN
978-2-9601994-7-5
Éditeur
Vies Parallèles
Date de publication
Nombre de pages
64
Dimensions
21 x 16 x 0 cm
Poids
115 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Trajectoires

Vies Parallèles

Offres

"Trajectoires" est la résultante d’un voyage de l'auteur sur la côte ouest de l’Amérique du Nord, de San Francisco à Los Angeles puis Portland, Seattle et Vancouver dont toutes les références au lieu ont cependant été gommées.
Il y a plusieurs strates de textes, chacune correspond à un mode de notation : carnet de voyages (les passages les plus « larges »), photographies (à la justification réduite) et enregistrements sonores (à la justification encore plus réduite). Il y a une quatrième strate qui est la reprise inversée du texte qui a une justification entre le "carnet" et la description des photographies. Ainsi, le dernier alinéa est repris dans le deuxième mais réduit de moitié au signe près et ainsi de suite. Le mouvement va également en sens inverse puisque le premier est repris en avant dernier, toujours réduit exactement de la moitié de sa longueur. L'idée suivie par l'auteur étant de créer un sentiment d’anticipation et un autre de réminiscence, les deux s'interpénétrant et conférant au lecteur un rôle d’acteur. Une impression de déjà vu, mais pas tout à fait identique, dans lequel les temps se mélangent et la chronologie est bousculée au profit de formes figées du souvenir.
A tout cela s'accolent plusieurs procédures et contraintes, toutes s'enrichissant l'une l'autre :
- l'idée d'une phrase qui soit en même temps paragraphe et dans laquelle se lit, à quelques reprises, l'influence de l'alexandrin. Avec cette question : comment créer du rythme dans le "vers libre"?
- l'expulsion du sujet. Le sujet, le "je" disparaît. Qu'est-ce que cela suppose en termes d'organisation formelle? Comment la phrase demeure-t-elle saisissable et qu'est ce qui sourd d'elle quand sujet et objet y deviennent difficilement discernables? Comme dans cet exemple : « S’observent les échanges de » au lieu de « J’observe les échanges de ».
- l'instantané : que cela impose-t-il à la phrase et au rythme d'être d'abord suscité par une primauté iconique? Car c'est l’œil, l'image, qui est ici première.
- la dilatation et la compression : que peut produire dans un espace (celui du livre) le gonflement ou l'étrécissement de certaines de ses parties, idée explorée musicalement par Boulez avec ses "nœuds de connexion".
Le tout produit, au sens propre, une expérience de lecture.
S'identifier pour envoyer des commentaires.