LA TYPOGRAPHIE MODERNE - UN ESSAI D HISTOIRE CRITIQUE, Un essai d’histoire critique
1 autre image
EAN13
9782490077090
ISBN
978-2-490-07709-0
Éditeur
B42
Date de publication
Nombre de pages
280
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
374 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Typographie Moderne - Un Essai D Histoire Critique

Un essai d’histoire critique

B42

Offres

S’appuyant sur le postulat de Jürgen Habermas
selon lequel la modernité est un « projet inachevé »,
Robin Kinross situe les débuts d’une véritable pratique
moderne de la typographie aux alentours de 1700,
avec la publication, en Angleterre, du premier traité
de typographie, les Mechanick exercises (1683-1684)
de Joseph Moxon, et la création du romain du roi
en France. Il livre ici une histoire de la typographie
moderne envisagée dans un sens large, bien au-delà
du modernisme formel, en privilégiant les démarches et
les praticiens qui, en Europe ou aux États-Unis, ont su
articuler savoir et pratique – à l’instar des réformateurs
anglais ou des membres de la nouvelle typographie.
En prenant en compte les avancées techniques et
le contexte dans lequel les typographes opèrent,
Robin Kinross met ainsi l’accent sur les aspects sociaux,
politiques, techniques et matériels qui informent
leur pratique. L’originalité de cet essai se situe à plusieurs
niveaux : récit vivant et critique des développements de la
typographie au cours des siècles, il est enrichi par des
exemples représentatifs, rarement montrés auparavant, et
propose une ouverture pour d’autres investigations.
S’appuyant sur le postulat de Jürgen Habermas
selon lequel la modernité est un « projet inachevé »,
Robin Kinross situe les débuts d’une véritable pratique
moderne de la typographie aux alentours de 1700,
avec la publication, en Angleterre, du premier traité
de typographie, les Mechanick exercises (1683-1684)
de Joseph Moxon, et la création du romain du roi
en France. Il livre ici une histoire de la typographie
moderne envisagée dans un sens large, bien au-delà
du modernisme formel, en privilégiant les démarches et
les praticiens qui, en Europe ou aux États-Unis, ont su
articuler savoir et pratique – à l’instar des réformateurs
anglais ou des membres de la nouvelle typographie.
En prenant en compte les avancées techniques et
le contexte dans lequel les typographes opèrent,
Robin Kinross met ainsi l’accent sur les aspects sociaux,
politiques, techniques et matériels qui informent
leur pratique. L’originalité de cet essai se situe à plusieurs
niveaux : récit vivant et critique des développements de la
typographie au cours des siècles, il est enrichi par des
exemples représentatifs, rarement montrés auparavant, et
propose une ouverture pour d’autres investigations.
« Il est difficile de concevoir une meilleure histoire concise
de la typographie. Pour les typographes professionnels,
les étudiants et le nouveau public profane initié à la
typographie grâce aux ordinateurs et à la publication
assistée sur ordinateur, cet ouvrage est le meilleur récit
pour montrer comment la typographie moderne a pu
s’élaborer de cette manière. »
Matthew Carter, Eye
S'identifier pour envoyer des commentaires.