Hors la loi
EAN13
9791020909657
ISBN
979-10-209-0965-7
Éditeur
Éditions Les Liens qui libèrent
Date de publication
Collection
L L L
Nombre de pages
112
Dimensions
19 x 12,5 x 1 cm
Poids
120 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Hors la loi

Éditions Les Liens qui libèrent

L L L

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Et si, bien loin d'être le garant de quelque ordre que ce soit, le droit était surtout une machine à le faire exploser - une machine à inventer des réalités sociales toujours plus bizarres pour transformer le monde, et non le stabiliser ?

Quoi de plus ennuyeux que le droit ? Poser la question, c'est y répondre. Dans le monde qui est le nôtre, le droit est devenu l'apanage d'une caste de juristes sinistres, que l'on ne supporte que parce que, pour ce qu'on en sait, ils traitent à notre place d'un objet aussi énigmatique qu'important. Mais en créant une distance infinie entre le droit et les citoyens, en contribuant à la diffusion de l'image de son caractère cryptique, complexe, et barbant au-delà de tout possible, les juristes a surtout permis que son usage leur soit réservé. Même s'il est considéré comme d'une importance capitale, le droit est quelque chose dont nous ne savons plus que faire - sinon répéter encore et encore les récits forgés à notre intention, et qui visent à affirmer, comme un mantra digne de la méthode Coué, que, sans lui, le monde irait à vau-l'eau. Pourtant, est-ce le cas ? Est-ce qu'au contraire il ne serait pas temps de se pencher à nouveaux frais sur le récit de l'importance du droit et de l'ordre qu'il contribue à « défendre », et de voir en quoi ce récit dissimule, en réalité, son véritable rôle, sa véritable fonction - et, surtout, ses véritables puissances ? Et si, bien loin d'être le garant de quelque ordre que ce soit, le droit était surtout une machine à le faire exploser - une machine à inventer des réalités sociales toujours plus bizarres pour transformer le monde, et non le stabiliser ? Pour pouvoir répondre à ces questions, toutefois, il faut revenir sur l'histoire longue du droit, et sur une distinction en apparence sibylline, mais dont l'importance a été décisive dans son évolution : celle, remontant aux origines de Rome, qui existe entre droit et loi. Car il se pourrait bien que le droit soit tout le contraire du servant obéissant de la loi - à savoir l'ennemi qu'elle craint le plus.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Rencontre en ligne via Zoom
Avec Laurent de Sutter , Laurent de Sutter , Laurent de Sutter
Le , Librairie Meura

Ecrivain : personne qui considère que la littérature n'est pas qu'une question d'inspiration et de talent mais est bien d'abord un travail sur les mots.
Ecrire, corriger, agencer, supprimer, articuler sa pensée : autant d'actions auxquelles se livrent tous les écrivains. La machine à écrire vous propose de jeter un œil à la façon dont, mot après mot, des auteurs construisent les pages qui captent votre attention.
--

Pour qui fait une recherche rapide, Laurent de Sutter est né un 24 décembre, est professeur de droit, semble être un dandy et déteste être qualifié de philosophe. Sa bibliographie peut surprendre. De la prostitution à la théorie du droit, en passant par le cinéma, le terrorisme, le développement personnel ou la chimie, on pourrait penser que sa pensée papillonne au gré des humeurs ou envies du moment.
Il ne faut pourtant pas se laisser abuser : ce directeur de collection aux PUF et chez Polity Press est animé par le désir de relancer le genre de l'essai et guidé par l'idée qu'aucun sujet n'est indigne de réflexion. Au fil des années, en posant son regard sur notre quotidien, parfois le plus trivial, il construit progressivement une théorie de l'être comme l'ensemble des équipements et des prothèses qui nous permettent d'exister. Une pensée au ras du sol, en contre-plongée qui permet de saisir concrètement ce qui nous constitue.
Mais au-delà même d'une théorie, ce qui rend son œuvre intéressante, c'est qu'elle n'assène pas de vérité, n'apporte pas de réponses, ne tente même pas d'avoir raison. L'essentiel ? Faire des propositions, en espérant que nous nous en emparions, pour en faire quelque chose nous-même. Le tout au moyen d'une plume littéraire, qui désoriente et stimule. Une forme au service du fond. On déteste ou on adore, mais on ne reste pas indifférent.

Pour cette troisième édition, nous vous proposons une rencontre en ligne avec Laurent de Sutter, via Zoom.
Inscription : librairie.meura@gmail.com

Pour découvrir les livres de notre invité, c'est par là :
https://www.librairiemeura.com/dossiers/la-machine-a-ecrire-3-rencontre-avec-laurent-de-sutter/