L'éclatement des genres au 20e siècle
EAN13
9782878541984
ISBN
978-2-87854-198-4
Éditeur
Presses Sorbonne Nouvelle
Date de publication
Collection
PSN HORS COLLEC
Nombre de pages
370
Dimensions
24 cm
Poids
580 g
Langue
français
Code dewey
840.9
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
Au 20e siècle, la littérature (se) pose la question des genres (fiction, poésie, reportage, correspondance...) et semble trouver dans la notion d'éclatement une qualification, sinon une qualité, propre à la présenter. L'ouvrage ouvre tout d'abord sur une présentation historique et une évaluation théorique de la notion, qui suppose a priori la littérature comme un ensemble homogène. À cette première partie, en suivent deux autres qui étudient les grands créateurs de genres du 20e siècle. De 1890 à 1950, de Proust à Ponge, les contributions s'intéressent au roman, à la poésie et au théâtre. Puis de 1950 à nos jours, les études portent sur des auteurs contemporains, de Duras à Frédéric-Yves Jeannet, en passant par Malraux et Koltès. Tous les genres ou presque sont envisagés ici : ceux qui sont subvertis (en poésie par exemple par Apollinaire) jusqu'au point d'en épuiser les formes (textes de Duras) ; ceux qui entrent et s'ajoutent aux autres (les rêves, chansons... par Breton et les surréalistes) ; ceux encore qui sont mêlés, mélangés (par exemple, journaux intimes et réflexions critiques par Queneau). C'est une manière de relancer, en ce tout début 21e siècle, la question du lien entre forme et sens, situation et vision.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Société d'étude de la littérature française du XXe siècle
Plus d'informations sur Marc Dambre