Sept jours (Poème), Titre original al-ayyâm al-sab'â
EAN13
9791090094154
ISBN
979-10-90094-15-4
Éditeur
Europia productions
Date de publication
Collection
FIEVRE
Nombre de pages
64
Dimensions
21 x 10 x 0 cm
Poids
85 g
Langue
français
Langue d'origine
arabe
Fiches UNIMARC
S'identifier

Sept jours (Poème)

Titre original al-ayyâm al-sab'â

De

Traduit par

Europia productions

Fievre

Indisponible
Le poème
Parmi les nombreux poèmes ayant comme toile de fond la révolution syrienne, se détache nettement le long poème épique de Nouri al-Jarrah qui a exigé une année entière de travail.
Le titre du poème s'inspire des sept jours de la création, comme du rythme hebdomadaire des manifestations pacifistes qui se déroulaient tous les vendredis au cours des premiers mois de la révolte. C'est ainsi qu'il faut comprendre la dédicace du poème.
Nouri al-Jarrah s'éloigne de la géographie et de la chronologie des graves événements qui ravagent la Syrie depuis 30 mois, tout comme il se libère de toute contrainte stylistique ou poétique en vogue.
Il s'élance franchement, perçoit tout ce qui se passe, recueille tout ce qu'il entend et tout ce qu'il vit. Il semble être présent partout, dans chaque rue, chaque village, ville et région pour organiser cette riche mosaïque poétique qui ressemble aux riches et magnifiques mosaïques murales du patrimoine antique de la Syrie, tout comme elle ressemble au magnifique et poignant tableau moderne de Picasso: Guernica.
En effet, le poète prend le parti de l'esthétique plutôt que celui de la politique, il s'éloigne de la tonalité rugissante du poème engagé ou révolutionnaire, incitant en même temps le lecteur à fusionner avec la révolution et à se fondre dans une certaine poétique moderne où les caractéristiques structuralistes, où les métaphores condensées et les allusions éthérées le guident dans l'univers du symbolisme.
A l'instar de Mahmoud Darwich, le poème de Nouri al-Jarrah témoigne que tout beau poème fait partie de la résistance et que la révolution n'est pas seulement un fusil, elle est aussi le pouls du poète, le pinceau de l'artiste et la plume de l'écrivain.
Rania Samara
S'identifier pour envoyer des commentaires.