Petite planète
EAN13
9782842303198
ISBN
978-2-84230-319-8
Éditeur
Hoëbeke
Date de publication
Collection
Photographie
Nombre de pages
98
Dimensions
31 x 24 x 1 cm
Poids
939 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
770
Fiches UNIMARC
S'identifier

Petite planète

De

Traduit par

Préface de

Hoëbeke

Photographie

Offres

Bienvenue dans Petite planète, l’univers saugrenu du tourisme de masse… Sur les traces des vacanciers moyens que nous sommes tous, Martin Parr s’attache à révéler cette énorme farce que constituent les voyages, loisir récent pour le plus grand nombre, apparu avec le développement des avions gros porteurs puis des compagnies low-cost. Appâté par les tours-opérateurs, incorrigibles promoteurs de rêves, de nouvelles frontières et de cultures «différentes», le touriste s’efforce de faire partout la même chose à la même heure : visiter la ville sans la voir, le nez collé sur la carte, trop occupé à rechercher les sites qui «valent le détour» comme l’indiquent les guides. Puis arrivé à destination vient le moment de la photo… Pour immortaliser quoi ? Le Colisée à Rome, les champs de tulipes hollandais, et, bien entendu, les gondoles de Venise. Pressé, toujours en mouvement, le touriste ne passe pas entre les averses, ainsi au chapitre des «aléas du voyage», la météo figure-t-elle en bonne place. Martin Parr l’atteste en saisissant une cohorte de visiteurs saucissonnés dans des sacs-poubelles, ou défaits et transits sur une barque hawaïenne. Pour l’ordinaire, il les présente assiégés par les marchands de babioles, poursuivis par les mendiants, cernés de toute part, y compris sur la plage par un commando de vendeurs de beignets sillonnant le rivage. Car le touriste est sommé de consommer, et il acquiesce d’ailleurs volontiers à ce destin. Sobre et néanmoins acerbe, le regard de Martin Parr saisit depuis plus de 30 ans les caractéristiques les plus absurdes de notre société. Il nous tend ici un miroir particulièrement cruel. L’un des hobbys préféré de l’homo sapiens de ce siècle en prend donc pour son grade. Envahi, comme tant d’autres domaines par la standardisation, il s’embourbe dans toutes les contradictions du voyage qui, en uniformisant la planète, font du tourisme un rêve frelaté. Cette dérive spectaculaire, Martin Parr en a enregistré tous les indices pour nous livrer Petite planète, un dossier compromettant, consternant... et souvent hilarant.
Photographies de l'auteur
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Martin Parr
Plus d'informations sur Béatrice Vierne
Plus d'informations sur Geoff Dyer