Le 19e siècle en Europe
EAN13
9782200250348
ISBN
978-2-200-25034-8
Éditeur
Armand Colin
Date de publication
Collection
DD.HISTOIRE
Nombre de pages
320
Dimensions
24 x 16 x 0 cm
Poids
630 g
Code dewey
940.28
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
De la chute du Premier Empire à l'entrée dans la Grande Guerre, l'Europe vit un siècle de bouleversements. Le congrès de Vienne cherche à remettre sur ses bases l'« équilibre européen » que la France avait tant bousculé. Mais les dynamiques du siècle tiennent aussi aux mouvements de va-et-vient de la « puissance », dans lesquels entrent en compte la professionnalisation du commandement et les transformations des armées, le développement industriel, l'exportation des capitaux, la vigueur démographique. Les États déclinants, l'Empire des Habsbourg et l'Empire ottoman, font contraste avec des puissances jeunes, celles des mouvements nationaux unitaires, l'Italie et surtout l'Allemagne. La France peine à reconstituer les cadres extérieurs de son influence passée. La Grande-Bretagne demeure un observateur à vocation d'arbitre. Le XIX e , siècle d'industrialisation et d'urbanisation, est aussi le cadre d'un vaste mouvement de recomposition des forces sociales. Les anciennes élites ne connaissent qu'un déclin tempéré, mais l'heure est au partage du pouvoir entre elles et les bourgeoisies, dont l'essor se traduit par la progression des garanties dont bénéficient les libertés publiques et par l'élargissement du droit de suffrage. Le monde ouvrier est certes la force montante du siècle, mais il est loin d'être partout numériquement fort, ni de condition homogène. Les campagnes sont partagées entre mobilités et politisation d'un côté, arriération et hiérarchies de l'autre. Enfin, toute la culture européenne est portée par le XIX e siècle à de profondes remises en cause. Déchristianisation et détachement vis-à-vis de la foi ne sont que des signes, parmi beaucoup, d'une tendance à la sécularisation de la pensée et des relations sociales, que les Églises combattent, chacune à leur manière. Nicolas BOURGUINAT et Benoît PELLISTRANDI sont anciens élèves de l'ENS, agrégés et docteurs en histoire. Maître de conférences en histoirecontemporaine à l'université Marc Bloch de Strasbourg, membre de l'Institut Universitaire de France, Nicolas Bourguinat est spécialiste de la France du XIX e siècle. Benoît Pellistrandi est directeur des études à la Casa de Velàzquez à Madrid et spécialiste de l'Espagne du XIX e siècle. Les équilibres européens. Géopolitique de l'Europe. Puissances révolutionnaires, puissances conservatrices. Les instruments de la politique internationale. Les rythmes chronologiques. Une démocratisation des systèmes politiques. Le siècle de la Révolution. Le siècle de la politisation. Des sociétés entre désordre et hiérarchie. L'Europe face aux révolutions industrielles. Plusieurs modèles d'industrialisation. Le monde des affaires et de l'entreprise. Une question ouvrière. Croissance des villes et civilisation urbaine. Les voies de la modernisation des campagnes européennes. Les mutations culturelles. La sécularisation des sociétés européennes. De nouvelles formes de culture.
S'identifier pour envoyer des commentaires.