Lilya A.

Chats du Moyen Âge

Les Belles Lettres, British Library Publishing

15,00
par (Libraire)
25 avril 2015

A bon chat...

En général, un livre sur les chats, c'est plein de chats mignons tout plein, de citations sur leur grande sagesse/ruse/indépendance/beauté et de conseils pour apprendre aux humains à résister aux entreprises de manipulations que les félins maîtrisent parfaitement.
Les Belles Lettres ont pour leur part l'heureuse idée de proposer un petit livre sur ce que signifie être un chat au Moyen-Age : chasseur de souris, compagnon des sorcières et des moines, animal de compagnie ou élevé pour sa peau. Le Livre de K. Walker-Meikle est un voyage dans le temps, passionnant, original et richement illustré!
Parfait pour ceux qui veulent offrir un livre original sur les chats.
Ou un livre original sur le Moyen-Age.

CHANT D'ACHILLE (LE)

Miller Madeline

Rue Fromentin

par (Libraire)
5 septembre 2014

Aimer à en mourir

Pourquoi, dans l'Iliade, Achille est-il si bouleversé par la mort de Patrocle qu'il se lance à corps perdu dans la bataille de Troie et permet ainsi la victoire des Grecs? Parce que, selon l'auteur, ils s'aiment depuis ce jour où, enfant, Patrocle est arrivé à la cour du père d'Achille. Madeline Miller nous livre, avec finesse et justesse, un roman qui est tout à la fois une histoire d'amour et un roman d'apprentissage. Le tout dans une écriture sobre et foisonnante, servie par la traduction élégante de Christine Auché .

CHANT D'ACHILLE (LE)

Miller Madeline

Rue Fromentin

par (Libraire)
27 août 2014

Une ritournelle envoutante

Si on a lu l'Iliade, on connait l'issue de l'histoire d'Achille et Patrocle. Pourquoi lire alors "Le chant d'Achille"? Pour comprendre pourquoi la mort de Patrocle poussera Achille à se jeter à corps perdu dans la guerre de Troie. Tout à la fois roman initiatique, histoire d'amour et tragédie (sans larmoiement...), ce roman mérite également le détour pour la finesse de l'écriture de Madeline Miller, pudique, violente et délicate. Le tout servi par une belle traduction de Christine Auché.
Bref, qu'on ait lu ou non l'iIliade, il est doux de se laisser bercer par ce chant.