Pauline S.

Paresse pour tous
19,00
par (Libraire)
6 juin 2021

Réjouissant !

Quand un prix Nobel d'économie décide de se lancer dans la course à la Présidentielle ayant pour thème la paresse, Paresse pour tous ! Paresse non pas pour ne rien faire mais pour mieux optimiser son temps et partager les richesses. Travailler trois heures par jours, soit quinze heures par semaine, telle est la proposition d'Émilien Long. Le projet part de son éditrice qui, en plein confinement, lui commande un livre et tout s'enchaîne naturellement, l'équipe de campagne se met en place, chacun avec son talent et c'est parti ! Émilien Long nous séduit et on aimerait tellement que cela soit possible. Un roman drôle et savoureux en cette période pré-électorale qui pourrait donner de l'inspiration, qui sait ?
« La paresse, ce n'est ni la flemme, ni la mollesse, ni la dépression. La paresse, c'est tout autre chose : c'est se construire sa propre vie, son propre rythme, son rapport au temps–ne plus le subir. »

Oiseaux de tempête
par (Libraire)
11 mai 2021

Effroi à bord du Mafur

Février 1959, 32 marins ont embarqué sur le chalutier le Mafur pour une campagne de pêche vers la mer du Labrador. Les cales sont pleines de sébastes et c'est alors que s'abat une terrible tempête. Pendant des jours et des nuits, les marins vont se relayer et se battre contre le vent, la neige, les déferlantes qui couvrent instantanément le bastingage, les câbles de glace. Le bateau est trop lourd, il faut sortir et la peur au ventre affronter les éléments au péril de sa vie. C'est à la cuisine que chacun peut trouver un peu de répit et de réconfort avec une tasse de café et une cigarette.
Avec ce court récit plus vrai que nature et très bien traduit par Eric Boury, Einar Karason rend un vibrant hommage à tous les marins pêcheurs.

Miracle à la combe aux Aspics

Les Éditions Noir sur Blanc

18,00
par (Libraire)
22 mars 2021

Tonique et drôle

Jozo Aspic et ses quatre fils vivent en autarcie à la combe aux Aspic, village abandonné dans la montagne et presque oublié de tout le monde. Les Aspic se nourrissent essentiellement de polenta et sont armés jusqu'aux dents. Attention, danger pour chaque visiteur qui oserait s'aventurer sur leur territoire. Tout semble réglé comme du papier à musique jusqu'à ce que le fils aîné décide de quitter le nid pour aller chercher une femme. Il veut se marier ! Le voilà donc parti en ville, accueilli chez son oncle et sa tante qui vont tout mettre en œuvre pour l'aider à retrouver son amour perdu quinze ans auparavant. S'enchaîne une succession d'évènements cocasses et plus rocambolesques les uns que les autres. Les dialogues sont tout aussi savoureux. Un trésor de la collection la Bibliothèque de Dimitri des éditions Noir sur Blanc. Idéal contre la sinistrose !

Rêves de train

Christian Bourgois

7,50
par (Libraire)
22 mars 2021

Hautement recommandé !

Dans ce texte très court, Denis Johnson raconte l'histoire de Robert Grainier ouvrier sur le chantier du chemin de fer. Nous sommes aux Etats-Unis au début du XXe siècle, en Idaho. L'homme défie la nature en bâtissant des ouvrages impossibles, des ponts sur les canyons. Robert Grainier va vivre un drame familial après un incendie. L'homme, l'animal, l'homme-animal, ils sont bien là. La nature est sauvage et magnifique, la langue simple et superbe. Un vrai poème symphonique.

Un voisin trop discret
par (Libraire)
12 mars 2021

Un auteur qui sait nous surprendre

Jim mène sa vie tranquille, entre sa voiture - il est chauffeur Uber - et son appartement. Moins il a de contacts avec ses congénères, mieux il se porte. Emménage Corinna, sa nouvelle voisine, jeune mère dont le conjoint est en Afghanistan. Sa mission au sein des forces spéciales est d'éliminer les Talibans. Il est loin et cela ne l'empêche pas de vider leur compte bancaire. Un sale type. Corinna prise de court se voit obligée de quémander quelques dollars à son voisin, Jim, qui va lui en donner beaucoup plus que demandés. Une belle relation amicale se noue entre eux jusqu'à ce que le mari de Corinna annonce son retour...Un vrai plaisir de retrouver Iain Levison au mieux de sa forme, un auteur qui sait nous surprendre. Chacun avec son passé et ses secrets, sa fausse tranquillité et sa vraie méchanceté. La chute finale est excellente !