Pèlerinage à Tinker Creek
EAN13
9782267020908
ISBN
978-2-267-02090-8
Éditeur
Christian Bourgois
Date de publication
Collection
Titres
Nombre de pages
400
Dimensions
18 x 11 x 0 cm
Poids
293 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
818.54
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pèlerinage à Tinker Creek

De

Traduit par

Christian Bourgois

Titres

Indisponible
Dans ce « journal météorologique de l’esprit », Annie Dillard se fait le chroniqueur « d’une vallée des merveilles » de l’État américain de Virginie, où coule la rivière Tinker. Ce journal de l’écrivain solitaire est une splendeur d’écriture poétique, d’observation de la nature, et de réflexion quasi pascalienne sur la place de l’être humain entre infiniment grand et infiniment petit. S’il est une référence littéraire évidente, c’est celle de l’écrivain américain Henry David Thoreau. « La nature, écrit-il dans son journal, est toujours mythique et mystique ; elle consacre tout son génie à la moindre de ses œuvres. » Annie Dillard reprend cette maxime à son compte : elle se livre à une exploration quotidienne et solitaire de son environnement. Elle décrit ainsi certains traits de la vie des mantes religieuses ou de celle des papillons monarque, mais aussi celle des requins, des serpents venimeux, des parasites, leurs prouesses, beautés et déchéances, la violence et la cruauté mortelle de cet univers de prédateurs qui s’entre-dévorent. Mais ce qui fait la beauté souvent bouleversante de ce pèlerinage, c’est la dimension « mythique et mystique » du génie naturel qu’explore Annie Dillard, près de la rivière Tinker, loin de tout rousseauisme mièvre, de tout affadissement romantique de la nature. Recluse volontaire parmi ces créatures, Annie Dillard s’adonne au raccommodage de ce livre ouvert qu’est la création. En effet, si elle se présente en pèlerin, Annie Dillard est aussi, et surtout, un extraordinaire écrivain qui lit la nature comme le fameux livre ouvert écrit par Dieu, tente de déchiffrer ses signes. Dans cette quête, elle cite Van Gogh, le Coran et Thoreau bien sûr, mais aussi entomologistes, astronomes, écrivains et chercheurs, trahissant ainsi avec beaucoup d’humilité une culture et une curiosité immenses qui font de cette double exploration de la vallée Tinker et de l’esprit humain un livre unique.

Annie Dillard est née en 1945 à Pittsburgh. Elle a suivi des études de littérature et de creative writing à l’université de Roanoke en Virginie. Elle a épousé son professeur, le poète R.H. Dillard. En 1968, elle obtient un diplôme de littérature après avoir consacré sa thèse au Walden de Thoreau. Au cours des années qui suivent, elle peint et publie des poèmes et des nouvelles. En 1971, réchappant d’une pneumonie qui a failli lui coûter la vie, elle décide de passer du temps au contact de la nature, à Tinker Creek. Annie Dillard est en effet plus connue pour ses récits de non fiction, notamment Une enfance américaine qui relate son enfance en Pennsylvanie. Elle a également publié des essais, des poèmes, de la critique littéraire et des romans. La nature est toujours au cœur de son travail. Elle a aussi été professeur d’anglais à la Wesleyan University dans le Connecticut. Annie Dillard est actuellement mariée au biographe Robert D. Richardson.

Pèlerinage à Tinker Creek a été couronné par le Prix Pulitzer en 1975.

« Précis drolatique d’entomologie, entreprise mystique, tentative d’abolition de la conscience de soi, Pèlerinage à Tinker Creek relève d’une “littérature des illuminations”, selon le conseil de Jacques Ellul : “Lance-toi dans les profondeurs, et alors tu verras”. » Claire Devarrieux, Libération.

« Ni roman ni essai, c’est une odyssée de tous les sens, un voyage immobile, un retour au fruité du langage, l’œil ouvert sur l’infiniment petit et l’infiniment grand. » Manuel Carcassonne, Le Figaro Littéraire

« Annie Dillard est une grande créatrice d’images. Elle ouvre le grand livre du monde et décrypte ses signes qui sont autant de fulgurances transformant la quête épistémologique en poésie. » Lise Andries, La Quinzaine Littéraire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Annie Dillard