Revue du crieur, n  14
EAN13
9782348054754
ISBN
978-2-348-05475-4
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Nombre de pages
160
Dimensions
24 x 19 x 1 cm
Poids
418 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Revue du crieur, n 14

La Découverte

Offres

Pour ce quatorzième numéro de la Revue du Crieur, nous proposons une grande traduction d’un essai de l’architecte israélien Eyal Weizman qui, accompagné d’une soixantaine de photographies, analyse les révolutions à partir de la manière dont elles se déploient spatialement. Le rond-point, comme forme urbanistique, pourrait ainsi, partout à travers le monde, favoriser la construction de collectifs politiques et, partant, des soulèvements populaires.
Ces soulèvements, Bruno Latour les scrute également attentivement à l’occasion d’un grand entretien mené par l’une de ses complices, la documentariste Carolina Miranda. Ensemble, ils décortiquent les angoisses des sociétés contemporaines, que Latour nomme la « crise de l’engendrement », et imaginent ce que pourrait être la politique à venir. L’un des symptômes de cette crise, à savoir les crispations identitaires, est exploré par Lionel Cordier, dans un texte qui porte sur le mythe boréaliste sur lequel s’appuie une grande partie de l’extrême droite européenne afin de justifier ses délires racialisants ; ou encore par Laura Raim qui interroge les ressorts de l’antisémitisme aujourd’hui.
Les lecteurs et lectrices liront aussi, dans notre nouvelle rubrique « Position », une réflexion de Norman Ajari sur l’anti-essentialisme, concept clé manié par beaucoup d’intellectuels de gauche ; un « Récit » consacré au personnage d’Eldridge Cleaver, un membre historique des Black Panther au parcours rocambolesque ; et pourront découvrir, dans le « Monde des idées », le mouvement crip, qui politise la question du handicap, une historiographie des ghettos américains ou encore un éclairage sur le philosophe Mark Fisher.
S'identifier pour envoyer des commentaires.