Les mondes de l'océan Indien - De la formation de l'Etat au premier système-monde afro-eurasien, De la formation de l'Etat au premier système-monde afro-eurasien
EAN13
9782200277086
ISBN
978-2-200-27708-6
Éditeur
Armand Colin
Date de publication
Collection
Hors Collection (1)
Nombre de pages
648
Dimensions
31 x 23 x 5 cm
Poids
3394 g
Langue
français
Code dewey
909
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les mondes de l'océan Indien - De la formation de l'Etat au premier système-monde afro-eurasien

De la formation de l'Etat au premier système-monde afro-eurasien

De

Armand Colin

Hors Collection

Offres

La naissance de l’État et des cités, en Mésopotamie et en Égypte, puis dans la vallée de l’Indus et en Chine, induit les premières « globalisations », impulsées par l’essor des échanges, et des innovations techniques ou institutionnelles. La « Révolution urbaine » est aussi le temps d’une révolution idéologique et cognitive, marquée par l’invention de l’écriture. Ces processus conduisent à l’intégration croissante de régions interconnectées au sein d’économies-mondes qui se succèdent, dans les périodes de l’Âge du Bronze puis du Fer. Des empires se forment, tandis qu’un secteur privé émerge, articulé à l’État. 
Au début de l’ère chrétienne, les échanges constituent l’océan Indien en un espace unifié et hiérarchisé, au centre d’un « système-monde » afro-eurasien unique qui montre une première division interrégionale du travail. 
Mettant en œuvre une approche transdisciplinaire, cet ouvrage montre ici la fécondité d’une Histoire Globale renouvelée, prenant en compte l’ensemble de l’Ancien Monde et les périodes anciennes de son histoire. 

Philippe BEAUJARD est ingénieur agronome, ethnologue et historien. Il est directeur de recherche émérite au Centre National de la Recherche Scientifique, et membre du Centre d’Études des Mondes Africains (CEMAf ). Il a publié plusieurs ouvrages d’ethnologie et de linguistique consacrés à Madagascar. Il a en outre dirigé l’ouvrage Histoire globale, mondialisations et capitalisme, avec L. Berger et P. Norel (Paris, La Découverte, 2009).
S'identifier pour envoyer des commentaires.