Emmanuel V.

Croire aux fauves
par (Libraire)
4 mai 2020

Dans la gueule de l'ours

Une rencontre au détour d'une forêt. Des rêves comme autant de lectures du rapport aux vivants. Nastassja Martin nous propose d'envisager les relations entre les espèces vivantes et d'interroger notre animalité en faisant d'une expérience traumatique et de sa convalescence un rite initiatique, une autre lecture du monde contemporain.
Elle explique qu'une autre façon d'envisager le rapport au monde est déjà en marche depuis très longtemps : il est Evène, Inuit, ou autres.
Une lecture captivante, une belle approche par l'anthropologie.

Un appartement sur Uranus / chroniques de la traversée, Préface de Virginie Despentes
par (Libraire)
4 mai 2020

Livre from Uranus

Avant de rencontrer Paul, je ne savais rien de la transexualité. On a commencé par les fondamentaux : cisgenre ? Je me reconnais dans le genre qui m'a été attribué à la naissance par mes parents auprès de l'état civil et donc de l'État français. Mon genre est donc en accord avec mon sexe social.
Paul nomme les évidences. Il les a déconstruites aussi, à commencer par celle de l'identité. Nationale ou sexuelle, elle est le fruit d'une éducation, d'une authentification au regard de la machine bureaucratique, étatique, technopatriarcale et hétérocentrée. En créant une norme, elle exclue de fait celles et ceux qui ne s'y reconnaissent pas et qui ne lui appartiennent pas.
Ce livre est une révélation, donc. Lui sur Uranus me décrit une réalité qui a été jusqu'à aujourd'hui pour moi une fiction, au mieux. Il m'a rappelé, comme Baltazar Gracian avant lui, que "la raison est peu de chose si le cœur reste en arrière."
Enfin, comprendre, l'étape nécessaire pour que puisse s'opérer la révolution du genre, celle passée, présente et à venir.

Le consentement
par (Libraire)
4 mai 2020

Témoignage

Le Consentement est l'autopsie d'une enfance condamnée sur l'autel de la notoriété artistique. On découvre le quotidien d'une enfant victime de pédocriminalité, qu'une société patriarcale a sacrifiée au nom de la protection de l'intégrité et de la légitimé de son élite intellectuelle masculine. V. est une victime qui a parlé, G. est un écrivain protégé, le consentement est un texte bouleversant, qui suscite une lecture frénétique dont on ne peut pas sortir complètement la.le-même.

La menuiserie, Chronique d'une fermeture annoncée

Chronique d'une fermeture annoncée

Futuropolis

19,90
par (Libraire)
2 mai 2020

La menuiserie au temps de l'ascenceur social

L'auteur connu pour ses dessins de presse dans le Monde nous invite à découvrir la menuiserie de son père, avant son départ à la retraite.
Ce récit personnel est aussi celui de l'artisanat contemporain et de sa  redéfinition. Quels sont les enjeux pour les nouveaux acteurs du secteur ? Quelles sont les ruptures face aux nouvelles demandes économiques ?
Aurel part à la recherche du discours familale pour mieux comprendre son hérédité socio-professionnel. Il établis en passant le portrait plus complexe d'une géneration qui  met ses espoirs dans l'ascenceur social.
Une écriture intime et pudique, une lecture touchante.

NOCES suivi de L'ETE
par (Libraire)
2 mai 2020

Noces et été

Lors de ses pérégrinations en Algérie, Camus invente une forme de description du paysage en le personnifiant. Lire l’Algérie de Camus, c’est caresser, humer, ressentir ce qui en fait sa peau, la terre. L’Algérie sous la plume de Camus est un espace sensible, vivant et à l’épreuve du temps. Tipasa, Alger, Oran ne sont pas que des espaces vécus, ils sont des personnages à part entière dont les habitants sont autant de marionnettes entre leurs mains.
Les noces de Camus n’est pas un récit de voyage, mais celui du dépaysement .
« On comprend rarement que ce n’est jamais par désespoir qu’un homme abandonne ce qui fait sa vie. Les coups de tête et les désespoirs mènent vers d’autres vie et marquent seulement un attachement frémissent aux leçons de la Terre. »