Théorie du trou
EAN13
9782756104195
ISBN
978-2-7561-0419-5
Éditeur
Léo Scheer
Date de publication
Collection
Éditions Léo Scheer
Nombre de pages
144
Dimensions
19 x 14 x 1,1 cm
Poids
172 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

En explorant une banale histoire de voyeurisme dans les toilettes pour femmes d'un café parisien racontée dans Une Sale histoire de Jean Eustache, Laurent de Sutter découvre une vérité cachée dans les replis des images de cette œuvre cinématographique énigmatique et mythique. Théorie du trou est la reconstitution minutieuse de ce secret. L'auteur y développe un véritable Discours de la méthode « anti-philosophique », traitant de notre être comme de notre morale, du consensus social auquel nous nous accrochons comme des rêveries esthétiques par lesquelles nous tentons de le sublimer. Rien, dans ce traité philosophique, tout comme dans le film d'Eustache, n'est laissé intact : là où nous voyions du Beau ne reste que le Laid, là où nous pensions voir du Grand, on n'aperçoit que du Petit, et là où nous voyions du Vrai, ne se distinguent que le mensonge et la tromperie. Si les pensées de Laurent de Sutter sont des images (comme les images de Jean Eustache sont des pensées), elles ne sont certes pas à notre avantage, mais nous entraînent dans un voyage métaphysique fascinant et glaçant. Laurent de Sutter est né en 1977. Son dernier livre paru est Contre l'érotisme (La Musardine, 2011). Il dirige la collection « Perspectives Critiques » aux Presses universitaires de France.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Rencontre en ligne via Zoom
Avec Laurent de Sutter , Laurent de Sutter , Laurent de Sutter
Le , Librairie Meura

Ecrivain : personne qui considère que la littérature n'est pas qu'une question d'inspiration et de talent mais est bien d'abord un travail sur les mots.
Ecrire, corriger, agencer, supprimer, articuler sa pensée : autant d'actions auxquelles se livrent tous les écrivains. La machine à écrire vous propose de jeter un œil à la façon dont, mot après mot, des auteurs construisent les pages qui captent votre attention.
--

Pour qui fait une recherche rapide, Laurent de Sutter est né un 24 décembre, est professeur de droit, semble être un dandy et déteste être qualifié de philosophe. Sa bibliographie peut surprendre. De la prostitution à la théorie du droit, en passant par le cinéma, le terrorisme, le développement personnel ou la chimie, on pourrait penser que sa pensée papillonne au gré des humeurs ou envies du moment.
Il ne faut pourtant pas se laisser abuser : ce directeur de collection aux PUF et chez Polity Press est animé par le désir de relancer le genre de l'essai et guidé par l'idée qu'aucun sujet n'est indigne de réflexion. Au fil des années, en posant son regard sur notre quotidien, parfois le plus trivial, il construit progressivement une théorie de l'être comme l'ensemble des équipements et des prothèses qui nous permettent d'exister. Une pensée au ras du sol, en contre-plongée qui permet de saisir concrètement ce qui nous constitue.
Mais au-delà même d'une théorie, ce qui rend son œuvre intéressante, c'est qu'elle n'assène pas de vérité, n'apporte pas de réponses, ne tente même pas d'avoir raison. L'essentiel ? Faire des propositions, en espérant que nous nous en emparions, pour en faire quelque chose nous-même. Le tout au moyen d'une plume littéraire, qui désoriente et stimule. Une forme au service du fond. On déteste ou on adore, mais on ne reste pas indifférent.

Pour cette troisième édition, nous vous proposons une rencontre en ligne avec Laurent de Sutter, via Zoom.
Inscription : librairie.meura@gmail.com

Pour découvrir les livres de notre invité, c'est par là :
https://www.librairiemeura.com/dossiers/la-machine-a-ecrire-3-rencontre-avec-laurent-de-sutter/